Scoop, gestionnaire de paquets

Gérer ses programmes directement depuis scoop, un excellent gestionnaire de paquets, sur Windows.

Écrit par Ewilan Rivière
Liens utiles
  • scoop.sh : vous n'avez rien à télécharger depuis ce site mais il propose les commandes de base pour installer le Command-Line Installer depuis votre terminal. Ces commandes sont disponibles également dans cet article.
  • Dépôt GitHub
  • Documentation : documentation succinte de l'utilisation de scoop, les binaires proposés sont loin d'être les seuls à être disponibles. La fiche des commandes est, elle, assez utile.

Scoop est un gestionnaire de paquets pour Windows, il est semblable à apt disponible sous Linux. Vous pouvez très simplement télécharger et installer de nombreux paquets logiciels directement depuis votre terminal avec la comande scool install. Il est préférable de lancer le terminal en mode PowerShell Admin, que ce soit avec le PowerShell classique ou le nouveau terminal de Windows. Scoop met à disposition énormément de logiciels, les installe, les configure (notamment pour les variables PATH, bien connues pour être très agaçantes sous Windows) et les met à jour. C'est une révolution pour les utilisateurs de Windows qui étaient habitués à l'utilisation de wizards d'installation, passablement plus agaçants à utiliser, en particulier lors de la configuration d'un nouveau poste.


1. Installer Scoop

Lancez simplement PowerShell en Admin et exécutez la commande suivante :

Invoke-Expression (New-Object System.Net.WebClient).DownloadString('https://get.scoop.sh')

Si vous avez une erreur lors de l'exécution de ce script, il est nécessaire de mettre en place des autorisations supplémentaires sur PowerShell :

Set-ExecutionPolicy RemoteSigned -scope CurrentUser

Relancez la commande précédente et Scoop devrait s'installer sans problèmes. Vous pouvez le trouver dans votre répertoire utilisateur, typiquement : C:/Users/current-user/scoop/apps/scoop, si vous souhaitez le modifier, cela est possible mais il est conseillé de le laisser à cet emplacement.


2. Utiliser Scoop

La toute première commande à connaitre avec scoop est la suivante :

scoop search nom-du-logiciel

Vous trouverez peu de documentation sur Scoop et sur les logiciels supportés, tout simplement parce que c'est un gestionnaire qui est d'abord pensé pour l'utilisation directe dans le terminal. Ainsi, si vous souhaitez savoir si un logiciel est disponible, il suffit d'utiliser la commande scoop search pour avoir une liste de ce que Scoop peut installer.

2. a. Exemple simple : NVM

Nous allons voir un exemple concret avec NVM, aka Node Version Manager, qui peut installer plusieurs instances de Node.js pour pouvoir changer de version si nécessaire.

scoop search nvm

Cela nous donnera le résultat suivant :

'main' bucket:
  nvm (1.1.7)

NVM dépend du main bucket, il est donc installable directement en utilisant la commande :

scoop install nvm

NVM est maintenant installé dans le répertoire de Scoop de votre dossier utilisateur. Comme il s'agit de NVM, pour avoir une version de Node.js, il convient de l'installer grâce à la commande nvm maintenant disponible car Scoop a mis à jour les variables de PATH.

N'oubliez pas que lorsque le PATH a été mis à jour, il est préférable de relance le terminal pour l'actualiser, sinon la commande pourrait ne pas être disponible.

nvm install 12.16.2
nvm use 12.16.2

2. b. Exemple avec le bucket extras : Firefox

Scoop propose beaucoup de paquets dans son bucket principal, nommé main. Mais d'autres paquets sont disponibles et proposés par la commande de search, ces autres paquets sont disponibles dans d'autres buckets comme extras. Il faut donc installer le bucket désiré, qui consiste donc à ajouter une source supplémentaire à Scoop (les utilisateur·ices de apt ne seront ici pas perdus) pour obtenir encore plus de paquets.

Note

La commande de search renverra tous les paquets disponibles, que les buckets supplémentaires soient ajoutés ou non à Scoop. Les ajouter ne changera donc pas le résultat de la recherche mais permettra d'installer les paquets.

scoop search firefox

Firefox est disponible via Scoop sur le bucket extras :

'extras' bucket:
    firefox-beta (80.0b1)
    firefox-developer (80.0b1)
    firefox-esr (68.11.0)
    firefox-nightly (81.0a1.20200730093956)
    firefox (79.0)
    tor-browser (9.5.3) --> includes 'firefox.exe'

C'est la version classique qui va nous intéresser : firefox (79.0). Pour l'installer, il faut ajouter le bucket extras :

scoop bucket add extras

Maintenant, il est possible d'installer Firefox :

scoop install firefox

Scoop va installer Firefox et le navigateur sera disponible comme avec l'installation classique mais ici, tout sera centralisé par Scoop.


3. Désinstaller un paquet

Il suffit d'utiliser la commande scoop uninstall avec le nom du paquet :

Si vous hésitez sur le nom du paquet, vous pouvez utiliser scoop list pour avoir la liste des paquets et ainsi obtenir le nom du paquet que vous souhaitez désinstaller. Physiquement, vous pouvez les retrouver dans votre dossier utilisateur, dans le répertoire scoop.

scoop uninstall nom-du-paquet

Scoop s'occupera de gérer les variables PATH pour éviter qu'il reste des références qui n'existent plus.


4. Scoop cheatsheet

Rechercher un paquet :
Scoop vous renverra tous les paquets dont le nom s'approche de votre recherche, vous pourrez donc recevoir beaucoup de résultats.

scoop search nom-du-paquet

Connaître la liste des paquets installés et leur version :

scoop list

Connaître l'état de Scoop :

scoop status

Mettre à jour Scoop et recherche de nouvelles mises à jour :
Cela ne met à jour que Scoop

scoop update

Mettre à jour tous les paquets

scoop update *

Mettre à jour un paquet spécifique

scoop update nom-du-paquet

Désinstaller un paquet

scoop uninstall nom-du-paquet

5. Paquets notables gérés par Scoop

Ceci n'est absolument une liste exhaustive, n'hésitez pas à faire une recherche avec Scoop pour savoir si un paquet est disponible.

  • php avec la dernière version sur le bucket main : plus d'informations sur cet article
    • toutes les versions sur le bucket php (en particulier les versions NTS)
    • possibilité de changer de version facilement entre toutes celles qui sont installées : si php7.4-nts et php7.3-nts sont installés, on peut par exemple rétrograder la version de PHP avec scoop reset php/php7.3-nts
  • mysql sur le bucket main : plus d'informations sur cet article
  • nginx sur le bucket main : plus d'informations sur cet article
  • apache sur le bucket main
  • nodejs sur le bucket main (LTS et dernière version)
  • nvm sur le bucket main, préférable à Node.js
  • firefox sur le bucket extras
  • windows-terminal sur le bucket extras
  • vscode sur le bucket extras
  • phpstorm sur le bucket jetbrains
  • curl sur le bucket main
  • vim sur le bucket main
  • composer sur le bucket main
  • 7zip sur le bucket main
  • yarn sur le bucket main
  • youtube-dl sur le bucket main
  • ffmpeg sur le bucket main
  • git sur le bucket main
  • openssh sur le bucket main
  • openjdk sur le bucket java
  • sudo sur le bucket main
  • firacode sur le bucket nerd-fonts
  • victor-mono sur le bucket nerd-fonts

Alliée de votre stratégie digitale, Useweb, votre agence web à Rennes