SEO : les 10 tendances à suivre en 2021

E-A-T, Rankbrain, BERT, Core Web Vitals, SXO … Voilà autant d’acronymes et de termes qui peuvent donner le tournis aux débutants du SEO.  Pour vous aider à y voir plus clair, Useweb, agence web à Rennes vous dit tout sur les principales tendances SEO pour 2021. 

Que devez-vous donc proposer à Google pour figurer dans le top 3 de ses résultats de recherche en 2021 ? 

Les années ont passé, le mobile est apparu, l’intelligence artificielle s’est perfectionnée. Pourtant, le but de la firme de Mountain View demeure le même : proposer aux internautes des résultats de recherche toujours plus pertinents en répondant à leurs questions et besoins.  

Il devient fondamental pour un bon SEO de comprendre parfaitement les besoins de votre cible et ce qui se cache derrière leurs requêtes. C’est là où l’intention de recherche rentre en jeu. Elle désigne l’objectif d’un utilisateur lorsqu’il saisit une requête sur un moteur de recherche.

L’intention de recherche permet aux éditeurs de site de créer des pages dont le contenu répond aux attentes des internautes.  En 2021, pour bien se positionner dans les pages de résultats de Google (SERP), vous devez d’abord répondre précisément à l’intention de recherche d’un internaute avant de lui offrir la meilleure expérience utilisateur possible sur mobile. 

Des contenus utiles et pertinents 

Le texte est à la base du SEO. Un des meilleurs référenceurs français, Olivier Andrieu, aime à dire que les moteurs de recherche sont des « obsédés textuels ». La tendance en 2021 est toujours vraie !

Mais avec le temps, Google est devenu plus exigeant. Il utilise un principe appellé E-A-T pour Expertise – Autorité– Confiance (Trust) qui lui permet de juger de la pertinence d’un contenu. Ce principe doit guider tous les créateurs de contenus. 

Conséquence de la prise en compte de l’E-A-T par Google, vous devez redoubler d’efforts pour vous positionner comme un expert dans votre domaine avec vos contenus. Ayez toujours à l’esprit que vous devez écrire pour les internautes et non pas pour les moteurs de recherche.

Cela impose de proposer des contenus toujours plus agréables à lire. Par exemple, ajoutez des listes à puces, qui permettent aux internautes de trouver facilement les informations dont ils ont besoin. 

Le conseil de notre consultant SEO : 

Comment procéder pour être reconnu par Google comme un expert dans votre domaine ? 

Première étape : 

Vous devez d’abord revenir aux fondamentaux : Qui sont vos clients ? Quels sont leurs problèmes ? Quels sont leurs besoins ? En marketing, c’est l’étape dite des Personas. 

Deuxième étape : 

Vous avez maintenant une meilleure connaissance de vos clients, il vous reste à répondre à cette question essentielle : que tapent-ils sur Google pour vous trouver ? Avant de rédiger vos contenus, vous devez bien cerner les intentions de recherche (le motif d’un utilisateur lorsqu’il saisit une requête sur un moteur de recherche) qui se cachent derrière les requêtes de vos prospects.

Troisième étape : 

Vous connaissez vos clients, vous savez ce qu’ils tapent sur Google et les réponses qu’ils attendent, il vous faut désormais rédiger vos contenus. 

Quatrième étape : 

Vos contenus doivent donner confiance en votre expertise. Pour cela, pensez à ajouter une page « Qui sommes-nous ? » ou « A propos » sur laquelle vous pourriez vous appuyer pour parler de vos réalisations.

Vos articles doivent être sourcés avec des sites faisant autorité. Retenez que le principe E-A-T repose sur deux leviers « Contenus » et « Popularité ». Vous devez continuellement les travailler de conserve pour être reconnu dans votre domaine.

 

2.    L’importance de la sémantique dans vos contenus 

Google consacre tout son temps à comparer des sites web pour ensuite les classer dans ses pages de résultats, appelées SERP (Search Engine Result Pages). 

Il analyse la sémantique (l’ensemble des mots clés d’une page) et la popularité des pages web. Nous déconseillons de recourir au keyword stuffing (répéter sans cesse le même mot clé) pour travailler son référencement naturel. Vous devez plutôt enrichir votre contenu avec des mots clés spécifiques à une thématique. 

Les moteurs de recherche, à commencer par Google, innovent régulièrement quant à la compréhension de la recherche de l’internaute. 

L’identification des intentions de recherche (l’adéquation entre une requête et une page de destination) qui se cachent derrière les requêtes des internautes vont gagner en importance.

Les dernières mises à jour de l’algorithme de pertinence de Google vont dans ce sens. Il existe quatre grandes typologies de recherche : 

  • Recherche informationnelle : l’internaute est ici à la recherche d’une information comme « comment fonctionne un site internet ? »
  • Recherche navigationnelle : l’internaute recherche un site web en particulier, il connaît déjà la page mais ne se rappelle plus de l’url exacte. 
  • Recherche transactionnelle : l’internaute a l’intention d’acheter quelque chose de précis « tarif création site web »
  • Recherche commerciale : ils ont l’intention d’en savoir plus sur un sujet avant de prendre une décision d’achat « meilleurs restaurants rennes ». 

Le conseil de notre consultant SEO : 

Optimisez vos contenus pour des groupes de sujets au lieu de vous concentrer uniquement sur des mots clés et écrivez bien pour les utilisateurs, pas pour les robots. 

3.    La vidéo toujours en plein boom

Nos habitudes de consommation des contenus continuent d’évoluer. Si le texte reste la base, la vidéo est un média à privilégier pour se placer sur des mots clés plus concurrentiels. 

Ayez ainsi l’habitude d’enrichir vos contenus de vidéos pour donner envie à vos lecteurs de rester plus longtemps sur vos pages. Pourquoi ne pas imaginer créer la chaîne Youtube de votre entreprise en 2021 ?

Imaginez quelques reportages sur la vie de votre entreprise, quelques témoignages clients ? Pour bien se positionner sur Google, vous devez avoir à l’esprit qu’il est indispensable d’inonder la SERP (la page de résultats de Google) de contenus aux formats variés (textes, images, vidéos et de plus en plus d’audio sous la forme de podcast). 

Le conseil de notre consultant SEO : 

Lancez-vous sur Youtube en créant la chaîne de votre entreprise, imaginez et réalisez des petites vidéos sur la vie de l’entreprise ou des témoignages clients. Et le plus important, veillez à la régularité dans la publication de vos contenus.

Nous vous conseillons pour cela de réaliser un calendrier éditorial qui reprendra l’ensemble de vos publications sur plusieurs mois. 

4. Ne pas sous-estimer les images

Google images vous offrira bientôt de nouvelles fonctionnalités. Vous pourrez, en cliquant sur les images, acheter des produits.  

Pensez à optimiser vos images, à présenter des images pertinentes et à renseigner les « balises alt » utilisées par les robots des moteurs de recherche pour classer les images. 

Le conseil de notre consultant SEO : 

Optimisez les images en poids et en taille de votre site web pour gagner en temps de chargement et  pensez à renseigner les balises alt de vos images. 

5.    L’expérience utilisateur un critère qui prend de l’importance

C’est la mise à jour majeure de l’année de l’algorithme de pertinence de Google. Avec le projet « Core Web Vitals », la firme de Mountain View prend désormais en compte l’UX (l’expérience globale ressentie par l’utilisateur sur un site web) dans son classement des sites web. 

Vous devez proposer une expérience utilisateur (UX) satisfaisante aux yeux de Google pour ne pas risquer une baisse de vos positions dans les SERP (Search Engine Result Pages), les pages de résultats de Google. 

Trois nouveaux critères relatifs à la performance des pages et à l’UX vont devenir des critères d’importance : 

  • LCP pour le temps de chargement (durée inférieure à 2,5 secondes) ; 
  • FID pour l’interactivité (mesure FID inférieure à 100 ms) ; 
  • CLS pour la stabilité visuelle du contenu des pages d’un site (score inférieur à 0,1).  D’ici le printemps 2021, vous devrez  ainsi redoubler d’efforts pour améliorer le temps de chargement de votre site web sur mobile. Il est prévu qu’un petit indicateur soit ajouté à côté des résultats de recherche proposant la meilleure expérience utilisateur

En 2021, pour améliorer le référencement naturel de votre site internet, vous devez offrir à l’internaute une expérience qui lui donne envie de rester et de revenir. Ainsi, pour améliorer votre SEO, associez référencement naturel et expérience utilisateur, c’est ce qu’on appelle le Search experience Optimization (SXO). 

Le Conseil de notre consultant SEO : 

C’est fondamental pour votre SEO en 2021, vous devez travailler le temps de chargement des pages de votre site web. Dans l’idéal, moins de trois secondes pour le téléchargement de la page d’accueil de votre site web. 

6.    Le mobile toujours et encore 

Annoncé depuis plusieurs années, le déploiement de l’index mobile first (IMF) deviendra réalité en 2021. Conséquence, tous les sites web seront désormais explorés  par le robot pour smartphone. 

Google Bot (les robots de Google) va analyser principalement la version mobile de votre site web. Google va ainsi indexer les sites compatibles sur mobile en priorité. Retrouvez les bonnes pratiques en matière d’indexation orientée mobile.  

Le conseil de notre consultant SEO : 

Avec le déploiement de l’index mobile first (IMF), vous devez soigner le responsive design (structure du site qui s’adapte au support mobile ou desktop) de votre site web et le côté intuitif de sa navigation.

7.    La recherche vocale change la donne 

La recherche vocale (ou voice search) désigne les requêtes effectuées oralement par les internautes auprès d’un assistant vocal. Il existe plusieurs sortes d’assistants vocaux : enceintes connectées, smartphones, montres connectées, tablettes.

On y retrouve les assistants de Google (Google Assistant), d’Amazon (Alexa) et d’Apple (Siri). 

L’arrivée des assistants vocaux impacte notre manière d’appréhender le référencement naturel. La recherche vocale via des assistants virtuels comme Alexa et le Google Assistant prend petit à petit la place du SEO traditionnel que l’on connaît depuis le milieu des années 90. 

En 2019, d’après la Cnil, 16 à 20 millions d’utilisateurs de smartphone avaient utilisé l’assistant vocal en France et on comptait 1,7 million d’enceintes connectées.

Ils l’utilisent avant tout pour écouter de la musique, des podcasts, la radio ou pour s’informer sur l’actualité.

Pour la stratégie SEO 2021 de votre site web, pensez à enrichir vos contenus de requêtes issues du langage oral …  

Sur un moteur de recherche, nous aurons tendance à taper « meilleur restaurant Rennes », à son enceinte connectée, nous lui demanderons de répondre à la question « quel est le meilleur restaurant à Rennes ? ».

Sachez que les recherches vocales ont tendance à mieux fonctionner avec des phrases plus longues et plus naturelles. 

Les recherches vocales ont tendance à être beaucoup plus longues que les recherches tapées au clavier et commencent par « Pourquoi », « Quand », « Comment », « Où ».

En effectuant une recherche vocale, vous n’allez obtenir qu’un seul résultat : la position zéro. Seule cette position zéro est utilisée par Google pour répondre vocalement à l’utilisateur, celle-ci est donc devenue particulièrement cruciale à occuper. 

Le conseil de notre consultant SEO: 

Pour se positionner pour la Voice Search, vous devez rédiger des phrases plus naturelles. Rédigez vos contenus par exemple sous forme de questions / réponses en paragraphes avec des listes à puces ou listes numérotées en les agrémentant si possible de tableaux. 

8.    Le SEO local pour booster votre référencement de proximité

En 2021, il est impossible de faire abstraction du référencement local dans sa stratégie SEO. Nous utilisons toutes et tous Google pour rechercher un service de proximité comme une boulangerie, un coiffeur, un professionnel de santé … 

Avec le pack local (qui apparaît le plus souvent sous la forme d’une carte Google Maps proposant des numéros correspondant aux commerces proposés), nous visualisons les résultats sur Google Maps. 

Pour apparaître, l’entreprise doit avoir créé au préalable sa fiche Google My Business, outil indispensable pour toute stratégie de SEO local. 

Plus que les informations de base, vous devez la considérer comme un véritable site web en ajoutant par exemple des articles, des photos, une Foire Aux Questions (FAQ).

Plus une page Google My Business est complète, plus elle aura de chances de ressortir.  Pour peser en SEO local, vous pouvez également créer des pages géolocalisées par exemple en associant vos mots clés stratégiques avec des noms de villes ou de régions. 

Le conseil de notre consultant SEO : 

Misez sur le SEO local pour booster votre référencement naturel. Commencez par créer et optimiser votre page Google My Business. 

9.    Le netlinking pour gagner en popularité

La véritable avancée de Google, à sa création en 1998, a été de définir un nouveau critère de classement des sites web : la popularité. Un site populaire aux yeux de Google était un site qui obtenait de nombreux liens externes. 

En 2021, s’assurer un bon SEO passe encore par les liens externes ou backlinks. Vous avez deux manières de créer du lien.  Vous avez le choix entre plusieurs solutions pour obtenir des backlinks : les liens naturels à privilégier et les liens artificiels avec l’achat de backlinks. 

La stratégie de netlinking recommandée par Google est le Linkbaiting : technique SEO qui consiste dans la création de contenus à forte valeur ajoutée pour inciter les internautes à faire des liens naturels vers le site hébergeant vos contenus

Le conseil de notre consultant SEO : 

Concentrez vos efforts pour construire votre propre « linkbaiting ».En  attendant, donnez une nouvelle impulsion à votre site web en vous lançant pour quelques mois dans une campagne de netlinking avec l’achat d’un à deux liens par mois. 

10.    Recourir au « cocon sémantique » pour se positionner sur des mots clés concurrentiels

Vous avez l’impression de stagner en SEO ? Vos mots clés se situent dans ce qu’on appelle la zone grise en référencement naturel entre la 10ème et la 20ème place ?  

Vous visez la première page de Google mais les mois passent sans succès ? Le recours au cocon sémantique peut être une technique SEO intéressante à mettre en place dans une telle situation. Mais de quoi s’agit-il ? 

Google a  un objectif précis, mettre en avant le site expert dans un domaine en particulier. Comment identifier ce site expert de ce domaine ? Le ou les cocons sémantiques peuvent aider Google à l’identifier. 

C’est un concept d’architecture et d’optimisation de pages web initié par l’expert SEO, Laurent Bourrelly.

Il repose sur l’algorithme du pagerank thématique (le contenu présent dans une page influence ses positions dans les résultats de recherche mais aussi sur la valeur des liens qu’elle envoie) de Google qui donne plus de poids aux liens entre pages qui sont en cohérence sémantique.

 Le cocon sémantique est donc un levier de netlinking qui consiste dans la création de pages parfaitement liées entre elles sur la base de mots sémantiquement proches.

Des pages qui ont pour but de répondre aux intentions de recherche des internautes sur les moteurs de recherche.

Toute cette organisation des pages et de liens a pour but de renvoyer du « jus » sémantique vers la page que vous désirez pousser (généralement celle qui vous génère le plus de trafic ou de business).

En fonction de votre thématique plus ou moins concurrentielle, vous aurez besoin de 5, 10, 20, 50 pages qui vont rentrer dans le détail d’un sujet pour pousser votre page cible. Le seul juge de vos efforts sera votre position dans la SERP. 

Le conseil de notre consultant SEO : 

La réalisation d’un cocon sémantique est une excellente stratégie pour booster son SEO mais cela est très technique et demande l’accompagnement d’une agence web . Si vous êtes intéressés, contactez-nous ! 

Vous avez un projet de création de site internet ? Confiez votre projet web à Useweb, une agence spécialisée dans la création de site web.

Contactez-nous